La dermite atopique chez l’enfant

1

Sep

2017

Dermite atopique un calvaire pour les enfants, de quoi parle-t-on ?

Dans dermite atopique, il faut comprendre dermite : eczéma et atopique : allergique. On l’appelle aussi prurigo, eczéma du nourrisson ou encore eczéma constitutionnel. Cela touche les enfants parfois très jeunes (1 à 3 mois), ils présentent des plaques d’eczéma du visage (joues, front, menton, sous les oreilles) qui les démangent et parfois se sur-infectent. Vers l’âge de deux ou trois ans ces plaques se localisent davantage au niveau des plis (devant les coudes, derrière les genoux). Ces enfants souffrent aussi toujours d’une sécheresse de l’ensemble de la peau.

La cause de ce trouble est d’origine allergique mais d’une façon encore mal connue. Bien souvent d’autres manifestations d’allergie s’associent avec l’âge : asthme, rhinites, rhinopharyngites, conjonctivite, otite, urticaires… Cependant, un enfant « atopique » peut guérir de lui-même.

Le nourrisson allergique à la couche : les cuisses et les fesses de bébé peuvent rougir et former un eczéma atopique. L’origine de cette réaction est l’ammoniac utilisé pour la fabrication des couches. Dans la plupart des cas vous pouvez continuer à utiliser les mêmes couches mais tamponnez bien pour sécher après la toilette, appliquer une crème calmante et laissez souvent les fesses de bébé à l’air.

Parmi les causes possibles, on retiendra :
• L’héritage est important (il y a des familles d’allergiques)
• La pollution qui a multiplié le nombre de substances allergisantes potentielles dans l’atmosphère et qui a rendu allergisants des végétaux qui ne le sont pas à l’état naturel
• La diversification trop rapide et trop grande de l’alimentation du nourrisson
• La multiplication des additifs alimentaires et des produits exotiques
• Le dérèglement immunitaire qui pourrait être dû à l’usage d’antibiotiques et des vaccins (ils dispensent le système immunitaire de l’enfant à lutter contre des agents pathogènes ; ce système pourrait ainsi « se retourner » contre des substances ordinaires qui deviennent alors allergisantes)
• La carence en certaines graisses (oméga 3) pourrait également être en cause.

Que peut-on faire ?

Reconnaitre : la substance allergisante en cause peut être identifiée par des tests. Il arrive qu’elle soit a priori sans rapport direct avec la peau comme par exemple l’allergie à l’œuf… malheureusement même une quantité infime de la substance suffit à déclencher la réaction allergique.

Traiter : les poussés seront d’autant plus fréquentes et graves que la peau ne sera pas revenue à son état normal entre les crises. Utilisez des savons surgras ou des gels de lavage sans savon puis appliquez sur l’ensemble du corps pour hydrater la peau.

L’idéal c’est une crème hydratante spéciale « peau atopique » achetée en pharmacie. Les produits fabriqués à base d’eau thermale ont également une action anti-inflammatoire qui limite les plaques. Les crèmes dermocorticoïdes sont réservées aux poussées d’eczéma importantes et jamais de façon prolongée.

Supprimez les irritants de la peau et des muqueuses : n’utiliser que des produits dits « de qualité dermatologique » pour laver la peau et les cheveux.

Ne vivez pas dans des pièces enfumées.

Aérez la maison, ne la surchauffez pas, supprimez les « nids à poussière ».

Chez le nourrisson à risque (eczéma débute très tôt ou famille allergique), ne diversifiez les aliments que un par un et sous contrôle médical (particulièrement pour : les céréales, les fruits, l’arachide, l’œuf et le poisson).

Accompagner : lorsque l’allergie est clairement définie et que l’enfant est en âge d’aller à l’école, il existe la possibilité d’établir un « Projet d’accueil individualisé (PAI) en milieu scolaire ». L’allergologue remplit un formulaire avec les parents et toutes les précautions que l’école devra prendre y sont notifiées. Le directeur d’établissement organise ensuite l’accueil, en partenariat éventuellement avec les parents.

Il arrive parfois que les directeurs d’établissement soient rétifs et prétextent que leurs effectifs sont insuffisants : INSISTEZ !!!! Le PAI est soutenu pleinement par le ministère de l’Education nationale et sa mise en œuvre incombe obligatoirement aux collectivités locales.

  • Print
Dans la catégorie: Enfant Poster par: [211 Blue Star Level]

Répondre à cette question

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

Pas encore membre? Inscrivez vous tout de suite »

Barème des points

Gagnez des points en posant et en répondant aux questions!

Grey Sta Levelr [1 - 25 Grey Star Level]
Green Star Level [26 - 50 Green Star Level]
Blue Star Level [51 - 500 Blue Star Level]
Orange Star Level [501 - 5000 Orange Star Level]
Red Star Level [5001 - 25000 Red Star Level]
Black Star Level [25001+ Black Star Level]